Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
jupette

Le pilote agresseur d’une hôtesse de l’air innocenté après avoir prouvé qu’elle portait une jupe

Actualités, Transport 4 commentaires sur Le pilote agresseur d’une hôtesse de l’air innocenté après avoir prouvé qu’elle portait une jupe
Print Friendly, PDF & Email

Melun – C’est avec un vif soulagement que la nouvelle a été accueillie par l’avocat du mis en cause après que le tribunal ait confirmé le non-lieu sur la base des plaidoiries de la défense qui a réussi à démontrer que son client, pilote pour une grande compagnie européenne, n’avait aucun responsabilité dans une agression sexuelle qui lui était reprochée pendant un vol long-courrier.

En effet, après que plusieurs témoins se soient présentés à la barre, le président du tribunal a pu obtenir les informations qui lui manquaient sur cette affaire dont la presse ne s’était pas faite l’écho. Marion (*), jeune hôtesse de l’air, avait accusé le commandant de bord de son vol d’avoir à plusieurs reprises voulu l’entreprendre dans la zone de repos de l’équipage et qu’elle avait dû se défendre pour ne pas subir les derniers outrages. A cause de ses multiples refus, elle avait été ensuite sanctionnée pour irrespect. Ce qui avait brisé sa jeune carrière. Au tribunal, qui souhaitait l’entendre pour une confrontation avec Jean-Michel (**), la jeune femme n’a pu que reconnaître qu’elle portait au moment des faits, la jupe réglementaire de son uniforme. Ce qui a été confirmé par plusieurs des membres masculins de l’équipage à la date de la présumée agression. Il n’en fallait pas moins pour le Président du tribunal qui a aussitôt prononcé un non-lieu sur la base de ce seul fait. De nombreux pilotes présents, les membres du syndicat venus soutenir leur ami et collègue dans le box des accusés, n’ont pu qu’applaudir à cette décision de pleine justice qui permet de maintenir bien vivantes les traditions de la profession. Quelques pilotes ont d’ailleurs affirmé que leur métier sera le dernier à céder aux injonctions et accusations des féministes.

Marion n’a fait aucune déclaration à la sortie du tribunal. Encore une fois, elle portait une jupe pendant les débats, ce qui a choqué nombre des personnes présentes. Certaines n’ont d’ailleurs pas hésité à la critiquer, en affirmant «qu’une jupe est une invitation et qu’il faudrait que cette jeune femme apprenne la décence si elle ne veut pas que ce genre d’incident ne lui arrive à nouveau».

(*) Le prénom n’a pas été changé
(**) Le prénom a été changé

Article Liés

4 commentaires

  1. toto 20 mars 2018 à 15 h 25 min

    c’est quand qu’on met la vrai racaille en prison ?

  2. vivelajupe 16 mars 2018 à 16 h 36 min

    Enfin une décision de bon sens qui nous réconcilie avec la justice de notre beau pays.

  3. Burasa Kanyankore 15 mars 2018 à 18 h 10 min

    Franchement, je ne parviens pas à comprendre la décision de ce juge. Une jupe n’est-elle pas un habit normal de femme ? Qui plus est, si cet habit était admissible comme costume de service, pour quelle raison le juge a-t-il pris une telle décision contre toute logique ? Plus macho que lui, tu meurs!!!! La victime ne devrait pas accepter cette injuste décision qui encourage la violence faite aux femmes.

  4. Berton 5 mars 2018 à 10 h 45 min

    Je rêve ou un pilote qui a agressé une hôtesse qui portrait la tenue réglementaire a été blanchi au prétexte fallacieux qu’elle portait une jupe??? c’est juste scandaleux cette decision, un type avec une autorité sur une femme se permet de l’agresser parce qu’il ne maîtrise pas ses pulsions primales et c’est elle qui est reconnue fautive??? c’est tellement gros que j’ai du mal à croire que c’est vrai!
    Mais si c’est vrai j’ai extrêmement honte de cette decision de justice, enfin si on peut encore parler de justice…

Laisser un commentaire

La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiocockpit et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear