Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
abortion

A la demande de Donald Trump, le PNR européen signalera les passagères ayant avorté

Actualités, Industrie, Technologie, Transport Aucun commentaire sur A la demande de Donald Trump, le PNR européen signalera les passagères ayant avorté
Print Friendly, PDF & Email

Bruxelles – L’ajout d’une petite case dans le PNR européen, le très controversé ‘Passenger Name Records’, provoque des remous. Cette liste informatisée qui impose aux compagnies aériennes de transmettre aux autorités des différents états concernés toute l’information permettant de détecter un futur comportement terroriste, a été discutée en session sécuritaire confidentielle très récemment et, craignant les représailles américaines, l’Europe s’est pliée aux exigences.

Il semble que ce soit à la demande du Président des États-Unis, l’ahurissant blond oxygéné Donald Trump. Celui-ci envisage très sérieusement de faire interdire l’avortement dans son pays. Mais il veut aller plus loin encore. Il se propose également de refuser l’accès par air, terre ou mer à toutes les femmes qui ont déjà pratiqué un avortement. Qu’il ait été de confort ou thérapeutique. Il espère ainsi faire reculer le démon du libre arbitre et éviter une évidente contamination des femmes américaines par le terrifiant féminisme européen. L’Europe a donc accepté que sur ce fichier très confidentiel du PNR, les dossiers médicaux des passagères soient examinés. Ceci afin de pouvoir déterminer si les femmes, de 11 à 75 ans, se rendant aux États-Unis ont déjà eu recours à une interruption de grossesse. La méthode importe peu. Que ce fut un acte chirurgical ou l’absorption d’une simple pilule de type RU486, la sanction sera la même. L’accès au territoire américain leur sera refusé et l’éventuel visa qui avait pu être accordé par les autorités laxistes de l’administration communiste de l’ex-président Obama, se verra révoqué à vie avec un tampon rouge ‘ABORTION’ sur la première page du passeport. L’extrême-droite européenne se félicite de cette volonté ferme du Président de s’impliquer dans les affaires familiales. Elle y voit un nécessaire retour à des temps où le couple c’était «Un Papa et une Maman» et l’acte sexuel, une contrainte nécessaire à la seule reproduction.

Dans les années prochaines, il semble que plusieurs autres éléments personnels devront être indiqués dans le PNR. On parle déjà de cases indiquant les changements de sexe, l’achat de CD de Justin Bieber ou Miley Cirus ou un vote ‘Jean-Luc Mélenchon’ sur les quatre dernières générations.

Article Liés

Laisser un commentaire

La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiocockpit et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear