Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
french strike

Add-on sur Flight Simulator pour que le logiciel programme des grèves lors du survol de la France

Actualités, Technologie Aucun commentaire sur Add-on sur Flight Simulator pour que le logiciel programme des grèves lors du survol de la France
Print Friendly, PDF & Email

Seattle – Pour rendre son célèbre jeu de simulation de vol Flight Simulator X encore plus réel et proche de la vie quotidienne, la société de logiciels américaine Microsoft va le doter de deux «add-on», inédits pour ce type de simulation, qui vont programmer automatiquement et sans avertissement, des périodes de grève, de pilotes ou de contrôleurs, dès lors que vous survolerez le territoire français.

Programmé pour s’adapter aux périodes d’arrêts de travail françaises, le logiciel, une fois installé avec l’extension ‘French Pilots on Strike’ ou ‘French ATC on Strike’, va générer des organismes syndicaux qui verrouilleront le programme à la manière de chevaux de Troie et exigeront la mise en place d’un Comité d’Entreprise virtuel. Il ne sera plus possible de désinstaller le logiciel et vous devrez, chaque année, payer un forfait aléatoire afin de pouvoir lancer la simulation. Dans le cas contraire, le simulateur cessera de fonctionner aussi longtemps que vous n’aurez pas augmenté le salaire des pilotes virtuels ou diminué l’âge de la retraite des contrôleurs virtuels. Même si vous formatez votre ordinateur, à la réinstallation de Flight Simulator toutes versions, l’extension se réactivera et reprendra à l’endroit où elle s’était arrêtée. Vous ne pourrez plus changer de compagnie aérienne ou alors devrez impérativement jouer dans les mêmes conditions avec ces compagnies qu’avec la compagnie française, c’est à dire pas plus de 20 heures par mois avec 5 jours de repos entre deux vols simulés de plus de 6 heures. Par précaution, si vous jouez en réseau, vos partenaires devront activer un pare-feu afin de ne pas être infectés eux-mêmes et risquer un blocage généralisé de toute l’activité aérienne simulée. Couplé avec l’extension ATC, il se pourra alors que votre machine, certains jours, refuse totalement de démarrer et que vous ne puissiez plus vous servir que de simulations de trains, de métro ou de conduite automobile. Il est, dans ce cas, recommandé de ne pas activer le paramètre ‘bonnets rouges’ si vous ne voulez pas non risquer une destruction de votre unité centrale par le feu. En cas d’échec des négociations, il est possible que vous ayez à revendre votre version de Flight Simulator à un autre joueur qui devra alors tenter de l’installer à son tour dans les mêmes conditions en évitant toutefois le mécontentement des passagers virtuels.

Ryanair a déclaré avoir développé un anti-virus propre à cette extension et qu’il était prêt à le commercialiser sur le marché de la simulation. Toutefois, tous les aéroports sur lesquels vous vous posez dans le jeu, devront payer un abonnement à une société de marketing irlandaise qui se chargera de faire la publicité des lignes nouvellement créées. Une fois éradiqué sur votre machine, l’option changera tous vos appareils en Boeing 737 MAX200 que vous devrez refinancer tous les mois sous peine de ne plus pouvoir jouer. Air France signale qu’elle a développé un «add-on» appelé ‘Transavia’, beaucoup moins onéreux et plus facile à gérer au quotidien, toutefois, totalement incompatible avec la série ‘On Strike’ sous risque de plantages définitifs.

Article Liés

Laisser un commentaire

La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiocockpit et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear