Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
dewoitine

Scandale : Les pilotes d’Air France continuent à toucher une prime ‘pistons’ sur leurs salaires

Actualités, Industrie, Technologie, Transport Un commentaire sur Scandale : Les pilotes d’Air France continuent à toucher une prime ‘pistons’ sur leurs salaires
Print Friendly, PDF & Email

Roissy – C’est un bien curieux lièvre que viennent de soulever les équipes journalistiques du Canard Enchaîné après la publication dans leurs colonnes de la feuille de paye de plusieurs commandants de bord de la compagnie aérienne française Air France où il apparaît très clairement une ligne concernant une étrange prime ‘pistons’ versée tous les mois.

Après quelques semaines d’enquête, il semble que cette prime soit une réminiscence du passé, à l’époque où les avions n’avaient pas encore de réacteurs et étaient propulsés par des moteurs à pistons et des hélices. On peut tout de suite faire le parallèle avec les conducteurs de TGV de la SNCF qui touchent encore une prime ‘charbon’ alors même que les trains à vapeur ont depuis longtemps disparu. Il en est de même pour les pilotes d’avions qui autrefois devaient supporter les démarrages à la main de leurs moteurs, le bruit lancinant de ceux-ci durant le vol et les vapeurs d’échappement qui se répandaient parfois dans le poste de pilotage, piquant les yeux et faisant tousser les gorges les plus fragiles. Sans parler des vibrations ni des vols en basse altitude pour que le moteur fonctionne à plein régime. Cette prime ‘piston’ a été conservée malgré les changements de mode de propulsion. Turbo-propulseurs, réacteurs ont depuis longtemps remplacé les moteurs à explosion mais toutefois, cette prime, survivance d’un passé lointain, ne semble pas avoir été supprimée ni même réduite puisqu’il est dit, d’après la Cour des Comptes, que celle-ci augmente même régulièrement au fil des ans. Interrogé, le SNPL, Syndicat National de Pilotes de Lignes, n’a pas souhaité répondre, se contenant d’un communiqué affirmant que si cette enquête ne s’arrêtait pas immédiatement, il y avait des risques de grève à attendre.

C’est donc un nouveau scandale auquel l’équipe gouvernementale d’Édouard Philippe va devoir s’atteler après avoir réussi, l’année dernière à faire disparaître des bulletins de paye des pilotes la prime qu’ils touchaient lorsque les hôtesses de l’air sur le vol effectué étaient très laides et que les jours de repos à destination s’avéraient donc déprimants. De nombreux jours de négociation sont à prévoir et sans doute, des perturbations dans les horaires des vols.

Article Liés

Un commentaire

  1. Eric Gueidan 11 février 2018 à 1 h 01 min

    Un tissus de conneries
    Informations tout à fait erronées.
    Vous n êtes pas journaliste. Vérifiez vos sources !

Laisser un commentaire

La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiocockpit et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear