Veuillez activer Javascript pour une meilleure lecture!
ikea

Dès octobre, Ryanair desservira certaines destinations uniquement à partir de simulateurs

Actualités, Transport Aucun commentaire sur Dès octobre, Ryanair desservira certaines destinations uniquement à partir de simulateurs
Print Friendly

Une source bien informée nous apprend que, dès le mois d’octobre, la compagnie à bas prix Ryanair desservira certaines de ses destinations uniquement au moyen de simulateurs de vols.

Cette décision ne surprend pas les spécialistes du secteur, qui avaient anticipé ce changement de politique de la compagnie irlandaise, après que Michael O’Leary, le bouillant PDG de la compagnie irlandaise, ait exprimé publiquement ses inquiétudes sur l’état du monde en général et, plus particulièrement, sur le changement climatique dû à l’activité humaine.

Outre l’impact positif sur l’environnement, cette nouvelle approche permettrait à Ryanair de réaliser des économies substantielles, en réduisant de manière significative la formation des pilotes : mieux encore, différentes études démontrent que 67 % des passagers seraient prêts à payer davantage pour prendre les commandes eux-mêmes, après avoir reçu une formation adaptée.

Ryanair réaliserait également une opportunité commerciale, dans la mesure où elle aurait la possibilité de rouvrir des lignes délaissées, en raison du manque de rentabilité ou des risques encourus. On pense par exemple à l’Afghanistan, la Syrie ou le nord des Pays-Bas.

Sur le plan logistique, les possibilités offertes par les simulateurs (notamment les vols en accéléré) lui permettront d’encore optimiser ses rotations sur les destinations concernées. On imagine sans peine que ce service ferait l’objet d’un prix majoré.

Enfin, la compagnie ferait d’une pierre deux coups en se débarrassant de son principal obstacle à la rentabilité : les passagers.

Contacté à ce sujet, Ryanair a refusé de s’exprimer. Le syndicat des pilotes (représentant 0,02 % du personnel naviguant) voit dans cette mesure une nouvelle tentative de limiter son influence grandissante.

Du côté d’Air France, les avis sont partagés. Contacté par nos soins, le porte-parole de la compagnie a confirmé que des plans similaires avaient été étudiés puis abandonnés, en raison des difficultés financières et techniques que créeraient l’acquisition puis l’installation de simulateurs au domicile de ses pilotes.

Article Liés

Laisser un commentaire

La date de nos articles est bloquée au 1er Avril, sauf le 1er Avril où elle passe au 32 Mars. Tous nos articles sont ©radiocockpit et ne peuvent être reproduits librement.
Suivez-nous sur FB ou Twitter. C'est gratuit. Sinon, nous enverrons des démarcheurs des Témoins de Jéhovah chez vous.

Retour à l'Accueil

Bear